Web Bibliotheque Climat

La web bibliothèque climat propose un accès gratuit à une compilation de rapports, études et articles de références sur la science climatique parus ces dernières années.

L’impact du changement climatique régional sur le risque de paludisme causé par le forçage des gaz à effets de serre et les modifications des pratiques en Afrique tropicale

The Impact of Regional Climate Change on Malaria Risk due to Greenhouse Forcing and Land-Use Changes in Tropical Africa

Volker Ermert, Andreas H. Fink, Andrew P. Morse, and Heiko Paeth
Environ Health Perspective
07 sept 2011

Les estimations basées sur des modèles pour le climat actuel (1960 à 2000) sont en accord avec les données observes pour la propagation du paludisme en Afrique. Les régions d’épidémie pour le paludisme sont situées dans le Sahel aussi bien que dans divers territoires des hauts plateaux.  Nous estimons que les zones de paludisme disparaitront dans le nord du Sahel, en se basant sur la hausse des températures de surface simulées et la diminution significative des pluies annuelles causées par les modifications d’utilisation des terres, et qui s’intensifient dans les parties densément peuplées du sud du Sahel. En Afrique de l’Est, la propagation du paludisme risque de s’intensifier dans les zones montagneuses jusqu’à présent peu propices à la maladie. En revanche, dans les régions de basse altitude, les risques d’épidémies devrait diminuer. Pour conclure, nous estimons que le changement climatique, généré par les gaz à effet de serre et les modifications des pratiques de culture des terres, affectera la propagation du paludisme en Afrique tropicale bien avant 2050.

Abstract :

Model-based estimates for the present climate (1960 to 2000) are consistent with observed data for the spread of malaria in Africa. In the model domain, the regions where malaria is epidemic are located in the Sahel as well as in various highland territories. We projected that malaria areas will disappear in the northern Sahel,  because of simulated increased surface temperatures and a significant reduction in annual rainfall caused by land-use changes, and increase in the more densely populated southern part of the Sahel. In East Africa, the intensity of malaria transmission is expected to increase in the highland areas that were formerly unsuitable for malaria, whereas in the lower-altitude regions, epidemic risk will decrease.

Conclusions: We project that climate changes driven by greenhouse-gas and land-use changes will significantly affect the spread of malaria in tropical Africa well before 2050.

Télécharger la ficheConsulter l'article en ligne

Santé

Un site du

Logo RAC-F

Financé par

Logo ADEME

Pour découvrir les conclusions du dernier rapport du GIEC, établi sur la base de ces articles scientifiques, rendez vous sur leclimatchange.fr

Conception et réalisation : Thibaut Caroli